Ténor
Site Officiel
 
Remy Mathieu
LA PRESSE


HAMLET- AMBROISE THOMAS
AU THEATRE ROYAL DE LA MONNAIE BRUXELLES
Direction musicale Marc Minkowski
Mise en scène Olivier Py
Mars 2013
Opera Magazine Février 2014
Nous avons découvert le jeune tenor Rémy Mathieu dans une autre production d’Oliver Py, la création mondiale de Claude de Thierry Escaich à Lyon en mars 2013, son Laerte chanté avec autant d’aisance que de charme confirme tous les espoirs que nous plaçons en lui

Entretien Marc Minkowski
Notre Laërte, Rémy Mathieu, est un très jeune ténor lyrique français plein d’avenir, idéal pour incarner ce rôle léger mais en même temps très consistant. Je pense que Lenneke Ruiten, Rachele Gilmore et Rémy Mathieu seront des découvertes très intéressantes. Ce ne sont pas des artistes que l’on entend très souvent sur les scènes lyriques européennes, ni internationales, et c’est un plus pour la production. 

Crescedo
Le 11 décembre 2013 par Bruno Peeters
Après le bel air de Laërte, rôle hélas bien court pour le seul ténor de l’opéra (un Rémy Mathieu enthousiaste),

Diapason
Par Emmanuel Dupuy
Ténor à la fraîcheur ravissante …
Opera critique
Ruiten, Brunet, Mathieu sont admirables, pour diverses raisons, mais tous bien dits, engagés, pourvus de timbres agréables... et d'une manière générale très congruents avec le style et leurs personnages.

Concertonet
Par Sébastien Foucart
Il convient de retenir le Laërte de Rémy Mathieu, qui s’inscrit dans la grande tradition du chant français.


CLAUDE - THIERRY ESCAICH / ROBERT BADINTER
OPERA DE LYON
Direction musicale   Jérémie Rhorer 
Mise en scène Olivier Py 

Mars - Avril 2013
Exitmag
Luc Hernandez

Au milieu d’une partition utilisant toutes les tessitures de voix d’homme jusqu’au contreténor d’Albin, c’est le jeune Rémy Mathieu, ténor au timbre charnu, encore élève au CNSMD à Lyon et chanteur au Studio de l’Opéra de Lyon, qui impressionne le plus, aussi à l’aise en gardien à la poigne de fer qu’en narrateur chagriné de l’histoire qu’il vient raconter. Un rôle à double face pour une oeuvre qui aura sur faire la part aussi belle à la violence qu’à la compassion. 

Altamusica
Yannick Millon
On notera enfin le grand écart entre les deux surveillants, de celui, usé jusqu’à la corde …. à la révélation de la soirée, le ténor magnifiquement projeté et chantant du tout jeune Rémy Mathieu, le seul du plateau dont on ne perde de surcroît à aucun moment le texte, laissant augurer d’une belle carrière 

Musicologie
Frédéric Norac
On distinguera parmi d'excellents second rôle le jeune ténor Rémi Matthieu à la voix bien timbrée et à l'articulation parfaite 

Le Monde.fr 
Marie-Aude Roux - Lyon. Envoyée spéciale
 les rôles secondaires ne passent pas inaperçus, notamment le ténor Rémy Matthieu (Premier personnage) 

Forum opera La justice saisie par l’opéra
par Fabrice Malkani 

Les seconds rôles sont de grande qualité : mentionnons tout particulièrement  Rémy Mathieu en Premier personnage (et Premier surveillant) au timbre clair et à la diction impeccable. 

Blog d’actualité de la musique classique et contemporaine
Bruno Serrou
Les personnages du prologue qui reviennent ponctuellement dans le cours de l’action jusqu’à la scène finale, sont judicieusement incarnés par les ténors Philip Sheffield (second personnage) et, surtout, Rémy Mathieu (premier personnage), également second et premier surveillants. 

Diapason
Emmanuel Dupuy
Lauriers pour les Surveillants de Laurent Alvaro et du jeune Rémy Mathieu, dont la cruauté n’ignore pas les doutes. 




LA CREATION DE JOSEPH HAYDN
LES INVALIDES - LE PALAIS ROYAL
Direction musicale  Stefano Montanari 
Direction musicale : Jean-Philippe Sarcos
Avril 2016

La lettre du musicien
Suzanne Gervais

Le ténor Rémy Mathieu, au timbre clair et délicieusement mozartien, enthousiasme par son impeccable direction et de réelles qualités d’acteur. Il brille dans des interventions justes et incarne un ange Uriel attentif et émerveillé.

Forum opéra
Clément Taillia

Remarqué plusieurs fois à l’Opéra de Lyon, Rémy Mathieu apporte aux interventions du ténor une voix claire et élégante, une indéniable présence scénique aussi, que l’on aimerait revoir dans le rôle d’un Pylade, d’un Admète pourquoi pas ?

OBD Opera
Emmanuelle Pesqué

Le lumineux Rémy Mathieu, d’une clarté suave très mozartienne, ne laisse pas perdre une syllabe de son texte, et anime avec bonheur les parties qui lui sont confiées. Galbe mordoré de la ligne de chant et élégance naturelle nourrissent un art qui infléchit l’œuvre de Haydn vers la grande tradition de la musique sacrée française des XVIIe et XVIIIe siècles.

Concert classique
Michel Roubinet

Le ténor Rémy Mathieu : Uriel au timbre attachant, phrasant avec aisance et une parfaite élégance …
Dans son ultime intervention, modèle de sobre éloquence dans la bouche de Rémy Mathieu, à mi-chemin entre tragédie lyrique et dialogue parlé de l'opéra français du XIXe siècle parallèlement en devenir




LES CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE – HERVE
Opéras Bordeaux Rennes Angers Venise…

Mise en scène Pierre-André Weitz
Direction Musicale Christophe Grapperon
Décembre 2015 – Mars 2016

Concert classique
Alain Cochard

Belle performance pour Rémy Mathieu, Roland sexy et « caillera ». Le jeune ténor dévoile un aspect méconnu d’un talent que l’on sait grand,

Olyrix
Damien

La découverte de la soirée s’appelle Rémy Mathieu, dont le personnage de Roland, chevalier de la Table Ronde réinventé en jeune de banlieue, laisse place à un bijou de ténor une fois lancé dans son air. L’interprétation en est fine et nuancée. La voix laisse entrevoir de grandes qualités et l’on souhaite la découvrir rapidement dans des rôles plus conséquents


Classique news
Alexandre
Le Roland du ténor Rémy Mathieu se distingue aussi par son talent de comédien (l’ancien enfant chanteur de maîtrise à Monaco devient banlieusard particulièrement convaincant et de façon étonnante!




LA PERICHOLE -OFFENBACH
Théâtre Odéon Marseille

Avril 2016

Classiquenews.com
Benito Pelegrin

En Piquillo, le juvénile ténor Rémy Mathieu, au timbre merveilleusement délicat, digne de Mozart, a une grâce touchante de victime malgré un sourire encore enfantin, enjôleur, opposant l’humour à la mauvaise humeur de la fortune.

Metamag
Hervé Casini

Piquillo demande des moyens de ténor léger alliant souplesse dans la vocalise et brillant dans les aigus : le jeune Rémy Mathieu, révélation jeune artiste lyrique de l’ADAMI 2013, dispose, outre le physique du rôle, de ces qualités et est assurément un artiste à suivre dans son évolution vocale.
Il convient enfin d’insister, pour ces trois interprètes, sur la qualité de style et de prononciation du français ainsi que sur une authentique vis comica qui trouve, pour nous, dans le trio du cachot du deuxième acte, son meilleur moment.


MOISE ET PHARAON
Rossini opéra de Marseille
Novembre 2015

Jacques Freschel
D’agiles ténors, Julien Dran, Philippe Talbot, le tout jeune Rémy Mathieu, ou la belle mezzo Lucie Roche prouvent, s’il est besoin, que l’école de chant français a encore de beaux jours devant elle !

Forum Opera
Maurice Salles

Autre satisfaction, aucun des chanteurs n’est indigne de son rôle, fût-il réduit. Cela vaut pour le jeune ténor Rémy Mathieu, d’une impeccable clarté

Musicologie.org
Jean Luc Vannier

Signalons aussi, invité pour la première fois à l’opéra de Marseille, les aptitudes vocales prometteuses du jeune ténor ézasque Rémy Mathieu (Aufide).


La ville Morte : Die Tote Stadt - Kornglod

Au theatre Graslin Nantes & Opera national de Lorraine
Direction musicale Thomas Rösner
Mise en scène Philippe Himmelmann
Avril 2015

Opéra Magazine
Un impeccable aéropage de seconds rôles. On en détachera l’Albert de Rémy Mathieu décidément l’un des ténors français les plus prometteurs de la jeune génération

Concert classique .com
Jean Charles Hoffele
Splendide Conte Albert de Rémy Mathieu, en deux mots, le personnage est là, voix d’or, jeu brillantissime.








LA FLUTE ENCHANTEE - W.A. MOZART
OPERA DE LYON
Direction musicale  Stefano Montanari 
Mise en scène Pierrick Sorin Luc De Wit
Juin - Juillet 2013
Le blog de Wanderer-blog Le Monde
Claudio Abbado
À noter le très joli timbre et l'élégance de Rémy Mathieu qui compose un Monostatos qui pour une fois n'est pas caricatural.

Culture Box
Maxime Jegat Le Progrès
Prises de rôle réussies et bel avenir en particulier pour Mauro Peter en viril Tamino, Heather Newhouse en amoureuse Pamina, Philippe Spiegel en facétieux Papageno, Rémy Mathieu en expressif Monostatos et enfin Sabine Devieilhe, merveilleuse et déchirante Reine de la nuit.

Anaclase
Gérard corneloup
Heather Newhouse, Pamina musicale, plus convaincante lyriquement que théâtralement, de Rémy Mathieu en Monostatos expressif, voire de Philippe Spiegel en Papageno.

Le Progrès
Antonio Mafia
Rémy Mathieu qui vient de quitter les bancs du CNSMD nous avait déjà surpris dans le Claude de Thierry Escaish où il incarnait le rôle d’un gardien. Il chante Monostatos avec un enthousiasme qui n’a d’égal que l’expressivité d’une voix bien chantante aux couleurs séduisantes.

Concertclassique
Jean-Charles Hoffelé
Le Monostatos délirant de Rémy Mathieu, la Papagena à la jolie voix sucrée de Caroline MacPhie, des Dames parfaitement appariées, des enfants ravageurs.


TENDERLAND - AARON COPLAND
OPERA DE LYON – THEATRE DE LA CROIX ROUSSE

Février 2014


A review by Michael Milenski
Rémy Mathieu as Martin had real music theater sparkle


LE DIALOGUE DES CARMELITES - FRANCIS POULENC
OPERA DE LYON
Direction musicale  Kazushi Ono 
Mise en scène Christophe Honore
Octobre 2013




Wandere
Notons enfin deux rôles secondaires, le 1er commissaire de Rémy Mathieu, voix intéressante au timbre velouté et donc joli chant (salué à la fin par le public)...


LA TRIBUNE DE LYON
Hors série spécial culture 2013/2014

Luc Hernandez

SPEEDY REMY
Précoce, il a toujours pris son temps. A 7 ans, originaire de la région niçoise, il chantait déjà parmi les Petits Chanteurs de Monaco. Il y restera onze ans, parcourant le monde comme une future star. “Enfant, on n’a pas la pression, tout parait naturel, ce n’est que du bonheur”, confie le jeune ténor. A 18 ans, il était encore le plus jeune quand il s’est agi pour lui d’entrer en perfectionnement au CNSMD de Lyon. Comme il a toujours un temps d’avance, en 2012, il est le seul élève à ne pas encore avoir fini ses études a` intégrer le Studio de l’Opéra de Lyon. Les hostilités vocales peuvent commencer.

DESSIN ANIME
A la suite d’une défaillance, Olivier Py l’engage sur la production de Claude, opéra carcéral tiré d’un livret de Robert Badinter. Il n’a qu’un second rôle de surveillant, mais il a la lourde charge d’ouvrir et refermer le spectacle. “C’était une grande chance de débuter avec un tel maitre. Il sait ce qu’il veut. Tout s’est fait avec une incroyable décontraction. Je me sentais porté.” Un premier triomphe qu’il complétera avec la légèreté de La Flute enchantée signée Pierrick Sorin, l’été dernier. Une mise en scène “beaucoup plus technique”, basée sur la vidéo, ou` il s’amuse comme un personnage de dessin animé.

PY FOIS DEUX
Aujourd’hui, il découvre encore un autre travail avec Christophe Honoré pour Dialogues des Carmélites. Mais la belle surprise vient à nouveau d’Olivier Py, qui lui propose de remplacer une nouvelle défaillance dans sa production d’Hamlet d’Ambroise Thomas, en décembre à La Monnaie à Bruxelles. Une des scènes les plus cotées du monde lyrique. “Je vais déjà essayer d’assurer ” dit-il modestement. Avec de telles propositions, il pourrait déjà s’envoler du nid de l’Opéra de Lyon. Mais grâce au luxe du Studio de l’Opéra de Lyon, qui lui permet de mixer collaborations extérieures et formation en interne, il a choisi de continuer à se perfectionner, encore un moment. Il a beau être précoce, ce ténor bourré de talent n’est pas un homme pressé. A 23 ans, il a encore tout le temps d’être jeune.




La Cambiale di Matrimonio- Gioachino Rossini
Opéra de Versailles
Mise en espace par Stephan Grögler.
l'Academie Baroque Européenne d'Ambronay 
Novembre 2012

Appogiature
Rémy Mathieu (Edoardo, ténor), dont l'aisance technique et l'abattage impressionnent grandement 

L’avant scène Opéra
Alfred Caron
Le ténor Rémy Mathieu mérite une mention particulière pour son timbre brillant et la qualité de son phrasé 



Concert des Révélations classiques Adami 2013

Cattlar, 3 août 2013

Concert classique
Alain Cochard
lI livre une interprétation intensément vécue de l’air « Unis dès la plus tendre enfance » (Iphigénie en Tauride), avant d’aborder le « Se il tuo duol » d’Arbace (Idomeneo) où l’on admire un timbre lumineux, sans acidité et une projection remarquable, autant que l’ardeur maîtrisée d’une approche pleine de style. -

Corespondant Prades
Emile Claverie
Sélectionnés parmi 120 candidats  issus des plus grands conservatoires, les 8 artistes présents sous la nef de l'église St André ne sont plus des espoirs mais se révèlent comme de grands artistes  classiques qui feront résonner les plus grandes salle; le monde leur appartient pour exprimer leur talent et c'est à l'Adami que revient l'honneur de les aider à gravir les échelons de la notoriété internationale 

Apollon & Hyacinthe
Château de Chailly-sur-Armançon
31 juillet 2015
Eusebius
Musicologie.org

La distribution est homogène, d’où émerge l’Oebalus de Rémy Mathieu, un beau ténor, sonore, à la voix longue, d’un timbre séduisant. C’est de plus un excellent comédien à la diction exemplaire. Son air dramatique, « Ut navis in aequore », où la douleur du père s’exprime en des termes forts, est remarquable.

Suivez-moi
sur Facebook
 



News
Etapes de ma carriere
Performances
Portraits
Privé